Sniperland, le site du snipe airsoft. 'One shot, one out !'

WA 2000 GENETH

Le Walther 2000

 


Un peu d’histoire

Dans les années 80 l’équipe de design  de chez Walther développe rapidement le WA2000 pour une utilisation de fusil de sniper.

Le résultat donne un fusil bullpup extrêmement précis et d’une ligne très inhabituelle.

Le fusil est entièrement construit autour de son canon, il tire a culasse fermée.

Le calibre 300 winchester magnum à été choisi comme calibre initial car  il est l’un des plus précis et constant à longue portée (pour l’époque).

Le canon est flottant, lourd et flûté pour améliorer la dispersion de chaleur.

Le fusil est pourvu d’un arrêtoir de culasse qui bloque celle ci en position arrière quand le chargeur se trouve vide.

 

L’arme est parfaitement ambidextre en changeant l’appui joue de côté et l’arrêtoir de culasse, elle possède de chaque côté 1 levier d’armement ainsi qu’un poussoir de sûreté.

La poignée pistolet n’est pas moulée sur la main droite et convient parfaitement au gaucher, la crosse est ajustable en longueur et hauteur.

Le large frein de bouche permet qu’en a lui permet de réduire de 15% le recul sans affecter la précision.

Le bipied repliable est suspendu sur la poutre supérieure sans contact avec le canon (source de vibration) il peut voyager le long de cette poutre suivant la situation (ou le terrain).

Livré sans organe de visée de secours l’arme est fournie de base avec un rail au standard OTAN permettant la fixation de différentes optiques.

Malheureusement seulement 72 exemplaires ont été construit dans 2 versions différentes chambrées soit en 300 winchester magnum (calibre initial) ou en 308 winchester  (7,62 OTAN).


Caractéristiques des Walther 2000

           (walther)                                              
                       
           

(geneth)

 

 

Walther 2000

V/A 2000 de Geneth

Calibre

300 Winchester magnum (7,62x 66mm )

ou

308 winchester Magnum  (7,62x 51mm )

6 mm

Système de fonctionnement

Semi-automatique

Répétition  manuelle

Longueur totale

90,5 cm

95.5 cm

Longueur du canon

65 cm

57,25 cm

Système d’alimentation

Chargeur amovible de 6 coups

Chargeur amovible de 25 coups

Visées

Pas d’organe de visée métallique

Rail intégré avec fourni une lunette Schmidt & Bender 2,5-10 X 56

Pas d’organe de visée métallique

Rail intégré

Poids

6,95 kg (vide et sans lunette)

5,2 kg (vide et sans lunette)

Vitesse initiale

980 m/s

87,1 m/s

Le modèle de Geneth

 



Fabriqué en bois et métal comme l’original, aucune pièce plastique excepté la plaque de couche arrière.

Tout l’intérieur est en métal ou simili.

Quelques différences avec le modèle original :

     - il devrait y avoir des 2 côtés le logo Walther ainsi que l’inscription WA 2000.

     - Le rail  n’est pas identique.

     - La vis de réglage hop up apparente.


On  trouve sur la réplique face gauche :

     - Les marquage de la sûreté (identique à l’originale), l’absence de logo de marque, l’inscription V/A 2000 et le numéro de la réplique juste en dessous (Rappelons que la réplique n’a été produit qu’a 300 exemplaires).

                                          face droite :


     - Les marquage de la sûreté (identique à l’originale), l’absence de logo de marque, l’inscription V/A 2000.

     - la grosseur du levier d’armement moins importantes sur la réplique et la position de  celui-ci à culasse ouverte et fermer : trajet moins long de 7 cm par rapport à l’originale, 3 cm vers l’avant et 4 cm vers l’arrière.

     - La présence de la tige guide argenté du levier d’armement visible sur le coté droit de la réplique.

L’aspect général

La qualité de fabrication est exceptionnelle (pour ce prix là, heureusement me diriez vous).

Les pièces métalliques ne sont pas en toc mais en bon alliage de même que les parties bois se revellent  très agréables et le travail demandant la création des parties « grip » est bluffant.

 La réplique est pourvue d’un cache flamme pouvant théoriquement faire fonction de silencieux, en effet il en a la conception.


Un tube intérieur troué et séparé du tube extérieur par de la mousse.

On peut douter de l’efficacité de celui ci sur un Bolt ne faisant par définition que peu de bruit comparé à un AEG et surtout ce silencieux n’est pas assez long pour pouvoir remplir efficacement sa fonction.<br>

Il a l’avantage d’être fixé à la réplique par un pas de vis permettant son démontage et son remplacement par un vrai silencieux digne de ce nom. (Malheureusement tout cela au détriment de son avantage sur les autres fusil de snipe sa longueur).


Le Walther est construit sur un châssis bipoutre, sur celle du bas  est fixé le garde main en bois taillé pour moitié en anti dérapant.

La poutre du dessus  sert de support et de rail pour le bipied repliable.

Le bipied peux grâce à la poutre être déplacé tout le long de celle ci permettant une meilleur adaptation au terrain.

Dans ce cas le bipied est repliable aussi vers l’avant que vers l’arrière, condition sine que nonne pour ne pas entraver le tireur lorqu’il est installé au plus près de lui.

Le bipied est donc réglable en position sur la poutre, il permet la correction du dévers et la poursuite d’objectifs (il est monté sur pivot comme le bipied du FRG2).

Par contre il n’est pas réglable en hauteur, de plus il est difficile à déployer demandant l’utilisation des ongles pour  déverrouiller les ergots le maintenant en position de repos. <br>

On peut complètement retirer le bipied (facilement) ,mais il faut aussi retirer la pièce métallique retenant les branches (beaucoup moins facile).

Les leviers d’armement sont présent sur les 2 côtés (dont celui du côté gauche factice) , et ne sont pas très  proéminent (il déplace seulement de 2cm).

Le levier utile est monté sur une tige guide argenté dépassant du boîtier au dessus du garde main, très visible sur le côté gauche.

Il permet un meilleur guidage du levier d’armement quand celui ci recul.

Pour l’armer il faut tirer celui du côté droit de quelque 12 cm vers l’arrière pour comprimer le ressort.

Puis la ramener vers l’avant pour chambrer la bille dans la chambre hop up.

Sur le dessus de la réplique est disposé un rail au standard weaver .

Il mesure 2 cm de haut (mais nécessite quand même l’utilisation d’anneaux de montage haut pour une meilleure position du tireur) et 14 cm de long.

On trouve sous les leviers d’armement la sûreté ambidextre qui immobilise la détente.

Elle peut être mise avant et après avoir armer la réplique.

Le pontet bien dimensionné permet une utilisation  pratique même avec des gants type hiver.

La détente est très souple, ne grattant pas, et doit parcourir 8 mm avant décrochage.

Celui-ci  se situant au environ de 1kg de pression (pouvant être amélioré en limant sa tête).

La poignée pistolet est aussi pratique pour gaucher que droitier, elle ne conviendra pas au gabarit ayant de large main.

Elle permet l’utilisation de gants type hiver et possède un grip antidérapant du type du garde main.

Situé au dessus se trouve le faux levier d’arrêtoir de culasse qui normalement sur l’originale bloque la culasse en arrière en fin de chargeur.

De même juste au dessus se trouve une excroissance situé de 2 côtés représentant normalement la chambre de combustion du Walther.

Sur le dessus du capot, juste derrière le rail se situe la vis de  hop up réglable ne demandant aucune précaution particulière.

Derrière la poignée pistolet se trouve le chargeur amovible, libéré par un levier situé derrière lui.

Celui ci est très fin (normalement les balles ne sont que sur une colonne), fabriqué en métal pour l’aspect extérieur, seul la partie plastique dépasse pour l’insertion des bbs.

Juste au dessus sur le côté droit, se trouve la fausse fenêtre d’éjection.

Le coté gauche est lui caché par l’appuie joue en bois, appuie joue normalement réversible sur l’originale ce qui n’est pas le cas ici.

Il est maintenu en place par une grosse vis permettant en plus le réglage en longueur  du sabot de crosse, elle trouve sa sœur jumelle en dessous.

Il faut serrer et desserrer ces 2 vis pour  pouvoir régler la longueur de la crosse.

Cette deuxième vis est situé au niveau de l’emplacement de la main faible lorsque l’on est en position de tir (position très confortable lorsque le fusil est appuyé sur son bipied).

Elle possède le même gip antidérapant que la poignée pistolet et le garde main avant .

Sur le côté gauche se trouve la troisième vis permettant le réglage du sabot de crosse en hauteur.

Celui est fabriqué en Néoprène antidérapant.

La sûreté

Sous forme de levier poussoir ambidextre à 2 positions situé au dessus du pontet à porté d’index :

-  Sûreté (S)

-  Feu (F)

Celle ci bloque la détente et peut être mise en place avant ou après armement.

Le fonctionnement

- Régler au préalable la crosse en hauteur et en longueur .

- En  jouant sur les vis du dessus et du dessous pour régler la longueur.

- Et en jouant sur la vis situé sur le côté gauche de la plaque de couche pour en régler la hauteur.

-Déplier le bipied en séparant les 2 branches de leur crochet de maintien, avec vos ongles appuyer sur l’ergot permettant de libérer la - ranche de sa position  horizontale pour la mettre en position verticale.

- Faire de même avec la 2° branches, suivant le terrain déplacer la position du bipied le long de la poutre en dévissant le boulon de maintien et le resserrer quand la position est trouvée.

- Insérer les billes dans le chargeur une par une, cette opération est longue et laborieuse en effet il n’y a pas d’outils d’aide au chargement et l’insertion des billes n’est pas facilitée par la griffe de maintien de celle-ci.

- Enclencher le chargeur dans son logement à fond jusqu'à entendre un ‘click’.

- Tirer le levier d’armement de droite vers soi  (en effet celui de gauche n’est pas fonctionnel) à fond jusqu'à l’accrochage du piston.

 - Ramener le levier à fond vers l’avant, ceci permettant l’accrochage et le transport de la bille vers la chambre de hop up (celle-ci  p- rcourera 11 cm).

- Appuyer sur la détente  progressivement jusqu’au décrochage, celui sera rapide

Accessoires proposés

- C’est bien simple, ils sont inexistant, ou sinon ils sont bien cachés (c’est pas faute d’avoir essayer d’en trouver).

Essayer déjà de trouver des Soft de marque Geneth autres que ce modèle, vous verrez que ce n’est pas simple.

- Vous pouvez toujours essayer de trouver d’occaz le modèle d’Asahi ou le modèle plus futuriste de Sheriff.




Avantages

- Seul réplique du Walther 2000 disponible sur le marché autre que l’ancien modèle à gaz d’Asahi.

-  Change des quelques répliques de sniper existante (APS, M24, M40 et autres).

- Sa construction full bois-métal le rendant aisément apte à l’upgrade .

- Modèle très peu courant sur les parties.

- Sa taille plus compact à longueur de canon égal voir supérieur.

- Possibilité de se faire un M42A dans le trip Colonial marines.

Désavantages

- Fonctionnement par bolt action au lieu du semi auto.

- Puissance juste pour une réplique de snipe (87m/s de base) .

- Pas d’anneaux pour l’utilisation d’une sangle (pas vraiment utile pour l’utilisation police).

- Prix très élevé de cette réplique.


copyright by Grifter
Haut Haut de page